Su Tung po

juste un rêve de printemps

Portrait, illustré par ses poèmes, de Su Tung-po (ou Su Shi, 1037-1101), l’hôte de la Pente de l’est, poète, peintre, calligraphe, haut mandarin souvent exilé, disciple laïc du zen.

  • 19 €
  • Date de parution : 1998, 2013
  • Bilingue français-chinois
  • Broché · 14 × 20.5 cm · 300 pages
  • EAN : 9782907312851

Su Tung-po (1037-1101) fut le lettré le plus en vue de son époque, grand poète, peintre et calligraphe, haut mandarin, gouverneur efficace et apprécié, disciple laïc du ch’an (zen), herboriste et paysagiste. À deux reprises il connut, pour raison politique, l’exil dans le sud de la Chine. Sa vie et ses poèmes qui en sont le reflet donnent à voir ce que représente fondamentalement le tao: l’accord suprême et ordinaire au cours des choses. Là réside l’authentique liberté de l’existence.

les nuées sur le mont Lu, la marée remontant le fleuve Che

tant que je n’y étais allé, mille regrets ne se dissipaient

j’y suis allé, j’en suis revenu, rien de spécial

les nuées sur le mont Lu, la marée remontant le fleuve Che